Avec cet article, je vais vous livrer, en quelque sorte, les « coulisses » de la création de mes bijoux.  

Je m’appelle Martine Didier, j’habite à côté d’Aix en Provence et je crée mes propres bijoux depuis 18 mois maintenant. D’une petite passion, je suis devenue réellement accro à cette activité en :

  • Réalisant plus de 150 bijoux
  • Créant une trentaine de modèles différents
  • Mettant au point une méthode de fabrication, qui permet de créer rapidement des modèles singuliers

D’autres néo-créateurs de bijoux me posent souvent la question “Martine, comment est-ce que tu crées tes bijoux ?”. Voilà un article complet sur la question, qui j’espère, sera utile au plus grand nombre ! 

Posez moi vos questions en commentaires, si je peux vous aider sur des problématiques particulières, je le ferai avec plaisir !!

L'apprentissage de la technique  

Quand j’ai commencé le micro-macramé il y a quelques années, je souhaitais avant tout réaliser mes propres bijoux. À ce moment-là, je ne cherchais pas à créer, mais je copiais des modèles existants que je voyais sur Internet. J’étais dans ma période d’auto-formation pendant laquelle j'ai appris à faire toute une variété de nœuds, dans différents styles avec différents matériaux.  

À cette époque, j’ai fait beaucoup de bracelets, de toutes sortes. Chaque fois que j’en voyais un qui me plaisait sur Internet, il fallait que je parvienne à le fabriquer. Cela a duré quelques mois comme une espèce de frénésie.  

Puis, un jour, je me suis rendu compte que cela ne me satisferait pas du tout et qu’il fallait que j’invente mon propre style, mes propres modèles, voire ma propre technique. Je ne garde de cette période que la technique que j’ai acquise et qui me sert aujourd’hui pour mes propres créations.  

Genèse du style MIA PROVENCE

Quelque temps plus tard, sachant que je créais des bijoux, un ami m’a confié son bracelet qui s’était cassé. C’était un bracelet en cuir et en argent d’une marque assez connue et assez chère. Pourtant, personne n'a voulu réparer ce bracelet (pas de service après-vente…) et il me l'a apporté en désespoir de cause.  

Pour réparer ce bracelet, il m'a fallu le démonter, retrouver des matériaux identiques à ceux qui avaient cédés, y compris des perles en argent qui étaient perdues, puis le remonter. En faisant cela, j’ai acquis une nouvelle technique que j’ai intégrée à ce que j’avais déjà appris.    

Et c’est à partir de là que j’ai eu l’idée de mixer différentes techniques pour élaborer mon propre style et que j’ai créé MIA PROVENCE.  

J’ai fait, avec plus ou moins de bonheur, quelques prototypes. Mais je n’étais pas toujours satisfaite, car les bracelets que je créais (vous l’avez sans doute remarqué, c’est ce que je préfère faire...) ne correspondaient pas encore au résultat que je souhaitais obtenir, à mes critères de qualité en quelque sorte.  

J’ai inventé plusieurs modèles et j’ai compris d’où venait le problème : les perles que j’utilisais alors n’étaient pas d’une qualité suffisante pour produire le résultat que je souhaitais.  

J’avais déjà mis quelque temps pour sourcer les fils que je voulais utiliser ; j’ai refait le même travail pour trouver les perles qu'il me fallait pour réaliser mes créations. Ce sont des perles de très belle qualité, très régulières et avec des couleurs très variées, qui viennent de République Tchèque ou du Japon.  

À partir de là, j’avais tous les éléments pour pouvoir travailler :  

  • La technique, que je développe encore et que j’améliore tous les jours ;
  • Les matériaux, que j’avais sourcés et commandés ; 
  • Les idées, car j’avais créé mes prototypes et finalisé quelques modèles.  

Tout cela a l’air simple et rapide, mais dans la réalité, cela m'a pris presque d’une année, ce processus ayant découlé de rencontres, d’expériences itératives et de beaucoup d’obstination… 

De l’idée générale au bijou en particulier  

J’ai ainsi constitué différentes collections de bijoux : bracelets, sautoirs ou boucles d’oreille. Je peux ainsi les décliner dans différentes couleurs, au gré des saisons.  

Ainsi, quand je fabrique un bracelet selon l’un des modèles que j’ai déjà inventé (Le Marseillais, L’Aixois, Le Cassidain, Le Tropézien…), je me réfère à un guide sur lequel j’ai noté, pour chaque modèle, toutes les longueurs de fil qui sont nécessaires et qui varient, bien entendu, d’un modèle à un autre. Outre la longueur de chaque fil utilisé, c’est également leur nombre qui varie.  

Ainsi, quand je fais une manchette, je peux utiliser plus de trente fils à la fois !! Difficile de ne pas s’y perdre !   

Perles, fils et outils pour bijoux en micro-macramé

Quand je me suis rafraîchi la mémoire sur cette partie technique, je passe à la création de la pièce elle-même.  

Je choisis donc les couleurs pour réaliser mon bijou. En général, je choisis les fils en premier car ce sont eux qui, in fine, donneront sa ou ses couleur(s) au bracelet. Puis je recherche les perles qui vont convenir pour le modèle à réaliser. Car bien entendu, qu’il s’agisse des perles ou des fils, j’ai de nombreux diamètres de mes différents matériaux ; la sélection peut être parfois un peu longue pour assortir le tout.  

Comme je l’ai déjà expliqué dans d’autres articles, mes produits découlent d’influences diverses, notamment de ma région, la Provence, pour ce qui concerne les couleurs, mais aussi de rêves d’enfant tournés vers des pays plus lointains, plus exotiques, ou de voyages qui ont forgés mon style et mon imaginaire. Donc, à ce stade, je me laisse guider par mes goûts, une idée, un paysage, une photo que j’ai en tête.  

Je répète souvent que chaque bijou que je réalise est unique, car même s’il est le frère jumeau d’un autre bijou, il n’est pas rare que j’introduise une variante, même minuscule, pour le différencier, ou que la taille que je réalise soit tout simplement différente.  

Je démarre enfin mon bijou et je sais que j’ai entre 2 et 6 heures de travail devant moi. 

Ça peut faire un peu peur dit comme cela, mais pour moi, c’est un vrai moment de bonheur et d'exitation. J’ai la chance de travailler seule et je peux donc mettre ma playlist de musique préférée (jazz, pop...), écouter une émission en replay ou simplement vivre cet instant comme un moment de méditation.  

Et petit à petit, noeud après noeud, je vois apparaître sous mes yeux la pièce que je suis en train de réaliser et qui se construit peu à peu. Chaque nœud est réalisé avec soin, en essayant d’avoir la bonne tension de fil pour qu’il ne soit ni trop lâche, ni trop serré.  

Parfois, je change d’avis en cours de route, car mes choix initiaux n’étaient pas les bons et j’introduis une nouvelle couleur qui va amener du relief, de la gaîté, ou au contraire, de la sobriété, selon l’effet recherché, le style du bijou.  

Boucle de fermeture du bracelet MIA Provence

Et surtout, je prends bien soin de faire de belles finitions

J’aime ajouter des petites étiquettes en argent 925 au nom de ma marque sur mes bijoux. Et enfin, je verrouille les derniers nœuds pour éviter qu’ils ne se défassent.  

Je suis une créatrice de bijoux multitâche !!

Quand tout est terminé, j’ai mon bijou devant moi et je vérifie qu’il est bien conforme à ce que je souhaitais, notamment pour les bracelets, sa longueur (mes bracelets ne sont pas réglables), le bouton, etc. pour être certaine que mon client sera satisfait à 100% et que le bracelet lui ira à merveille.  

Mais là, mon travail n’est pas achevé, car il me reste à réaliser tout ce qui ne concerne pas directement la création :  

  • Livraison de la commande ; 
  • Mise à jour du site web s’il s’agit d’un nouveau produit avec notamment la réalisation de photos ;
  • Parution sur les réseaux sociaux ;
  • etc.  

J'adore ce travail  et je sais que j'ai beaucoup de chance de le faire !! La création est un immense bonheur de tous les jours. 

J'espère que vous aimerez mes bijoux et qu'ils vous transmettront cette joie de vivre qui est la mienne !  

Martine

Créatrice de MIA PROVENCE

 Voilà ! vous en savez un peu plus sur mes secrêts... 

Posez moi vos questions en commentaire, si je peux vous aider sur des problématiques particulières, je le ferai avec plaisir !!